AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

❝ It hurts. ✯ Lyssandre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageSujet: It hurts. ✯ Lyssandre. 03.04.12 14:24
La journée avait bien mal commencée, à vrai dire. Déjà, il avait fait un peu trop chaud dans leur chambre, et le sommeil de Libbie s'en retrouva quelque peu troublé, en plus du fait que plusieurs fois, son petit-ami l'avait secouée, histoire qu'elle se tourne et arrête de ronfler. Parce que oui, mademoiselle ronflait, ce n'était plus à prouver. Seulement, c'était bien une chose qu'elle ne risquait pas d'avouer, même pas à celui qui partageait son lit depuis plusieurs années déjà. Ou plutôt, elle ne risquait pas de l'admettre.Un peu trop fière surement, entre autre. Bon, ce n'était pas le pire, même si son humeur laissait à désirer dès le réveil. Réveil qui n'avait pas sonné. Heureusement pour elle, la jeune femme avait l'habitude de se lever suffisamment en avance pour parer à ce genre de problème, et avait eu le temps de prendre sa douche et s'habiller. Si seulement tout c'était passé ainsi, sans rien de plus, la journée aurait pu être potable. Acceptable. Seulement...

Seulement, ça n'avait pas été le cas. Car depuis la veille déjà, quelque chose lui trottait en tête. Ces filles, qu'elle avait vu il y a quelques jours, coller d'un peu trop près son cher Lyssandre. Elle le savait, son copain avait pas mal de succès auprès de ses dames. Et avait tendance à ne pas les repousser avec beaucoup de convictions. Non pas qu'elle doutait de sa fidélité, ou alors très peu, plus proche du pas du tout, mais plutôt que le fait qu'il les laisse espérer, et ainsi être proches de lui la dérangeait. Oui, c'était de la pure jalousie féminine. Mais d'un côté, c'était compréhensible. Pour elle, l'idée qu'une autre qu'elle puisse toucher au jeune homme avait quelque chose d'inadmissible, et de tout à fait inacceptable.

C'est pourquoi, lorsqu'elle pu enfin lui parler, la dispute finit par éclater. Elle le savait très bien, il détestait les disputes. Et elle aussi. Mais pour le coup, elle n'avait pu se retenir plus longtemps, et avait parlé. Un peu plus qu'elle l'aurait voulu peut-être. Enfin, le résultat était le même. Ils se boudaient mutuellement et étaient chacun parti de son côté, pour aller travailler.

Ainsi, après avoir enfilé un jean n, des bottes, un débardeur et son éternel blouson de cuir noir, elle avait récupéré son sac à main et évidemment ses clefs, elle avait quitté leur bel appartement, pour aller au garage et prendre sa voiture. Et mieux vaut passer sous silence son chemin jusqu'au poste. Conduite rapide, presque dangereuse. Le reste de la journée, lui, avait été rythme par sa mauvaise humeur et son sale caractère. Heureusement pour lui que Wilkson avait l'habitude des humeurs de sa coéquipière, et qu'il était capable de les gérer sans trop de problèmes. D'ailleurs, heureusement que les gens sur la route s'étaient tenus tranquilles pour la journée, car sinon, il aurait été certain qu'elle en aurait coffré quelques uns sans vraiment se poser de questions.

Et puis, 18h30 arriva. Là, fin de son service. Retour au poste. Elle s'était changée, avait prit sa voiture, et était rentrée. Le coeur ourd, tout à coup. Elle haïssait se disputer avec Lyssandre, c'était certain. Ca faisait mal. C'était inquiétant. Et si il ne voulait pas lui pardonner cette fois ? Et si il avait trouvé mieux qu'elle ? Non, impossible. D'un geste anxieux, elle avait passé sa main sur sa nuque, sentant sous ses doigts le très léger relief de son tatouage. Leur tatouage. Un soupir. Elle s'était mordillée la lèvre, pour ensuite quitter la voiture.

Et à présent, elle était là. Devant la porte de leur appartement, la main sur la poignée. Elle ne voulait pas rentrer. Elle ne voulait pas se retrouver face à lui, son regard peiné ou en colère. Non. Rapide coup d'oeil à sa montre. Il n'arrivait que dans une demi-heure. Tellement stressée que la brunette en avait oublié ce détail. Elle entra donc. Déposa son sac. Enleva ses bottes et son boulson, pour ensuite aller prendre un bain. Pensive. 30 minutes. Après ces 30 petites minutes, il serait là. Elle devrait lui faire face. S'excuser ? Surement. Elle n'aimait pas cela. Mais elle devrait se forcer. Parce qu'elle l'aimait. Tellement.

Allongée dans la baignoire, elle fixait le plafond, ses grands yeux noisettes exprimant à la fois de la tristesse et de la nervosité. Lyss... J'veux pas que tu m'en veuilles. "
CA$HFLOW The voice of God is government. In God we trust, sinners repent!♫
avatar Libbie S. Denaro
CA$HFLOW
The voice of God is government. In God we trust, sinners repent!♫

✮ MONEY : 4
✯ NOMBRE DE SMS : 20
✯ STALKING SINCE : 29/03/2012
✯ NÉ(E) LE : 20/06/1986
✯ SON ÂGE : 32
✯ NATIONALITÉ : Italo-Américaine
✯ GROUPE : CA$HFLOW
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: It hurts. ✯ Lyssandre. 03.04.12 15:10
Sympa la fin de soirée. Franchement, il s’en serait bien passé. Il avait déjà eu quelques soucis au cours du jour et là, sa moitié faisait des siennes car des filles dont il se fichait totalement le collaient. Lyssandre était partit dormir bien énervé sans même prendre le temps de manger. Et la nuit ne fut pas de tout repos, entre Libbie qui ronflait et la chaleur ambiante, il était servi. Si bien qu’à cinq heures du matin, il se leva et alla fumer sur le balcon en short de nuit. Ses cheveux roux étaient en pagaille mais il faisait bon. Le jeune garçon n’avait même pas mis son cache œil. La nuit, NYC bougeait toujours. Un bar ici, une boite de nuit là.

Quand Libbie était partie, il s’était activé. Une bonne douche, une tenue normale, jean presque baggy, t shirt avec des dessins, les cheveux attachés et des rangers aux pieds. Puis, une touche de parfum, il prit son manteau de cuir usé à la volée et sortit direction le garage. Il était en retard mais il avait volontairement évité sa copine à cause de la prise de tête de la veille. Arrivé au garage, Lyssandre prit sa moto, son bébé, sa chérie. Direction son bar.

Il faisait franchement chaud, ça s’annonçait comme une longue journée. Première chose, couper son téléphone pour éviter au maximum de parler à sa moitié. Il l’aimait oui, mais il était trop énervé encore pour être patient. Il inspira longuement et entra dans son bar. C’était chic et simple. Un bon bar avec de la bonne musique. Saluant ses employés, Lyssandre fit son travail habituel, le tour du propriétaire afin de s’assurer que tout roulait. Puis, il se mit derrière le bar et la journée démarra lentement mais surement.

Il n’avait pas vu passé les heures au bar. Pleins de clients, une journée de folie ! L’homme était épuisé lorsqu’il chargea l’une des jeunes serveuses de nettoyer la salle. Il y avait eu quelques altercations mais rien de méchant. Lyssandre avait réussit à éviter un ou deux coups de poing de personnes bourrées. Il salua tout le monde et sortit, reprenant sa moto pour rentrer à l’appartement. La chaleur était moins lourde qu’au matin et tant mieux.

Arrivé devant l’ascenseur, il ralluma son téléphone et grimpa à son appartement. Il salua la concierge et hésita devant la porte de leur nid d’amour. Inspirant longuement, il rentra et ferma la porte à clé comme d’habitude. Rangeant son blouson, il posa ses clés dans le pot et s’étira longuement en soupirant. Elle était déjà là, il y avait son blouson.

-Je suis rentré.
LUSH Bang Bang, we're beautiful and dirty rich ♫
avatar Lyssandre Queen
LUSH
Bang Bang, we're beautiful and dirty rich ♫

✮ MONEY : 1
✯ NOMBRE DE SMS : 7
✯ STALKING SINCE : 30/03/2012
✯ NATIONALITÉ : Londonienne
✯ GROUPE : Lush
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: It hurts. ✯ Lyssandre. 03.04.12 18:25
L'eau était bouillante, il y avait de la mousse à profusion. A la radio passait de la bonne musique. A vrai dire, tout semblait bien aller. Mais Libbie n'était pas détendue pour autant, loin de là. Sur sa montre posée non loin, elle pouvait voir l'heure avancer. Se rapprocher du moment fatidique. Pour le coup, elle ne voulait pas que ça arrive. Elle voulait que le temps s'arrête. Pour qu'elle ait le temps de trouver de meilleures excuses qu'un faible désolé, lâché comme ça, dans un souffle timide. Il méritait mieux que ça, vraiment. Vraiment. Seulement, son désir ne pouvait être satisfait, c'était un souhait tout à fait irréaliste.

Elle avait honte d'avoir été si peu confiante envers lui. Simplement, elle avait peur de le perdre. La flic était toujours très sure d'elle. Quant elle bossait, du moins. Parce que lorsqu'il s'agissait de l'intimité, de son petit-ami. Elle craignait toujours qu'il trouve mieux. Qu'elle le déçoivent. Alors qu'elle savait très bien qu'il l'aimait. Elle savait pertinemment ses sentiments pour elle. Simplement, lorsqu'elle était en colère, son impulsivité prenait le dessus, et ses mots, souvent, dépassaient sa pensée.

D'ailleurs, elle ne tarda pas à entendre du bruit. Celui de la poignée qu'un tourne. Puis les pas, un bruit de clefs qu'on dépose. Un soupir la quitta, alors qu'elle se mordillait la lèvre. Sa voix retentit dans l'appartement. La voix de sa moitié, cette voix qui souvent la faisait frémir. Seulement, là, c'était différent. D'une voix un peu incertaine, elle lui répondit alors : « Je suis dans la salle de bain... J'arrive. » Suite à cela, elle sortit, sans vraiment se presser non plus. Rapidement, elle se sécha, tout en vidant l'eau du bain. Et ce fut avec une serviette autour du corps et une autre pour sa chevelure qu'elle sortit de là, rejoignant le salon.

Lorsque ses prunelles noisettes se déposèrent sur le visage de son cher et tendre, la brunette soupira et eut du mal à soutenir son regard. Elle se sentait coupable, quoi que malgré tout, il était aussi coupable qu'elle. Une dispute, ça se faisait à deux, après tout. Pourtant... Ça n'était pas une ambiance agréable. Vraiment pas. Le problème étant que Libbie avait un peu de mal à s'excuser, comme ça, franco. Il lui fallait un peu de temps et de réflexion. Et pour le coup... Elle n'était pas prête.

C'est pourquoi elle enchaîna sur quelque chose de toute à fait banal, retirant la serviette de ses cheveux : « Ta journée s'est bien passée ? » Ouais. C'était pas vraiment super comme entrée de jeu. Simplement... Elle connaissait Lyss. Et même si avec elle, il ne s'était jamais montré rancunier, elle craignait les représailles. Ou pire, que la dispute dure.

Alors, le regard bas, la voix mal assurée, elle ajouta, allant vers la chambre : « Je crois qu'on doit avoir une discussion, nan ? »


Spoiler:
 
CA$HFLOW The voice of God is government. In God we trust, sinners repent!♫
avatar Libbie S. Denaro
CA$HFLOW
The voice of God is government. In God we trust, sinners repent!♫

✮ MONEY : 4
✯ NOMBRE DE SMS : 20
✯ STALKING SINCE : 29/03/2012
✯ NÉ(E) LE : 20/06/1986
✯ SON ÂGE : 32
✯ NATIONALITÉ : Italo-Américaine
✯ GROUPE : CA$HFLOW
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: It hurts. ✯ Lyssandre.
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

It hurts. ✯ Lyssandre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Lyssandre» Everybody hurts somedays» Truth can hurt but provocation hurts the most ☾ Alessandro & Lena
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUNGSTERS :: MANHATTAN :: MidTown :: ━ Habitations :: • Lyssandre Queen & Libbie S. Denaro-
Sauter vers: