AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

❝ Cause you and I, we were born to die ▬ Dorotéia Calixta Mateus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageSujet: Cause you and I, we were born to die ▬ Dorotéia Calixta Mateus 25.03.12 13:21

★ Psychologie
I'm gonna marry the night. Commencer par le début serait long et fastidieux, un peu ennuyeux. Et pourtant, j'en ai pas l'choix, et tu le sais bien. Dorotéia, t'es le genre de fille au caractère si peut facile. Sans pour autant être une personne mystérieuse et compliquée. Quoi que c'est à voir, pour le compliqué. T'es une femme, après tout. Simplement, te supporter longtemps et bien difficile quand on ne te connaît pas un minimum. Du genre à te faire la conversation à toi même, sur ton très sarcastique, quand les gens t'ignorent. A laisser tomber une cannette vide depuis ton balcon/fenêtre en espérant qu'elle tombe sur quelqu'un -et dieu sait que c'est stupide- ou encore à afficher un immense sourire hypocrite quand une personne te parle et que t'en as rien à faire. Légèrement versatile sur le bords, à moins qu'on ne puisse qualifier ça de bipolarité, un truc peu te faire rire durant quelques instants, avant que tu n'envoies balader la personne qui vient de te faire rire, avec un dédain évident. En un sens, on peut dire que t'aimes bien faire chier ton monde, plus ou moins, selon ton humeur du moment. Tu parles beaucoup, parfois trop, et difficile de t'arrêter. Et le pire, c'est que tu peux tenir une conversation avec presque n'importe quel sujet, juste pour le plaisir de voir le visage surpris de tes interlocuteurs.

Un peu étrange aussi. Du genre à t'inventer tout un scénario lorsque tu croises un garçon séduisant. Sauf qu'au final, t'as pas le cran d'aller lui parler, et il te files sous le nez. Tant pis. Le prochain. Et comme t'aimes si bien le dire, quand on te demandes pourquoi t'es célibataire, c'est ça. ❝Mon prince charmant a simplement prit le mauvais chemin, s'est perdu et est bien trop borné pour demander son chemin.❞ Le tout avec un sourire en coin. C'est pas vraiment le but de ta vie, d'avoir un mec, justement. Autant s'amuser et profiter de ta jeunesse. Quoi que pour le coup, c'est pas toi qui risque de mourir fauchée par une voiture. Pourquoi ? C'est un secret, évidemment. Il ne faut que personne le sache, mais comment dire. Tu possèdes un don. Comme un lézard, si tu te coupes un doigt, il repousse. Et plus encore. Le truc, c'est que depuis que tu t'en es rendue compte, t'es un peu trop distraite, alors que tu devrais tout faire pour le cacher. Tête de linotte. D'ailleurs, en parlant de cette histoire de doigt coupé. Autant ta mère avait tourné de l'oeil, autant toi, t'avais piqué une crise à cause du sang sur ta nouvelle blouse. ❝Nous n'avons pas les mêmes valeurs.❞

Quand on te voit à la télé, présentant la météo avec ce grand sourire Colgate, t'agitant comme un andouille devant l'écran vert, indiquant à la populace s'il pleuvra ou non sur NYC, difficile de deviner que t'es aussi revêche quand l'envie t'en prends. Du genre à avoir la critique facile, t'aimes jouer à la langue de vipère, tant pis pour l'étiquette "garce" qui te colle à la peau depuis quelques années. Tu vis bien avec, le reste, you don't care. Pourtant, quand on à la chance -ou le malheur- d'être parmi les personnes que t'apprécie, on se retrouve face à une fille qui aime avant tout déconner, et qui ne prends pas grand chose au sérieux, ou presque. Disons que pleurer devant une boutique en solde quand t'as plus de fric, ça te semble plus logique que de chialer après une rupture. Toi, celle qui n'a jamais été réellement en couple, sans pour autant d'avoir des milliers de conquêtes. Tu couches pas souvent, et ça te va.

Parfois, tu joues à la fille innocente, sauf qu'à la moindre blague salace, tu réagis, et tout tombe à l'eau. Pas réellement menteuse, tout en sachant éviter d'être franche quand il le faut, la diplomatie et toi, ça fait pourtant trente. Et encore. Dans tes bon jours. En parlant de mauvais jours, t'es souvent bien impulsive. Quand tu te mets en colère -chose pas très compliquée- tu cries, tu tapes du pieds. Si t'as un truc sous la main, tu vas le lancer à la figure de la personne qui t'emmerdes, ou simplement contre le mur. Tant pis pour les assiettes, ça se rachète. Et tu dis tout ce qui te passe par la tête, quitte à regretter ensuite. ❝Me dis pas de me calmer, ça me donne juste envie de t'arracher la gueule et de te noyer dans les toilettes.❞ Même si tu hais avoir des regrets.

Et en amour. Comme déjà dit, pas de couple pour toi, tu trouves cette idée étouffante et si peu amusante, ludique. Quitte à perde ton temps avec un mec, autant ne pas en avoir, non ? Et puis bon, vaguement égoïste et prétentieuse sur les bords, tu te trouves trop jolie pour être trompée et pour qu'on se foute de ta gueule, et non pas simplement trop jolie pour lui. Un peu de sérieux.
★ Croustillant
Emploi ou occupation : Présentatrice météo.
Situation : Célibataire.
Groupe : Vermin.
Particularités : Régénération cellulaire ▬ Les cellules, ainsi que les blessures physiques peuvent se régénérer en quelques secondes ou minutes, selon la gravité. Cela dit, lorsqu'il membre est brisé, il faut d'abord le remettre en place avant que la régénération puisse opérer. Par contre, si un membre est sectionné, il repoussera de lui même. La douleur est réellement, mais ne neutralise pas la personne possédant ce don, comme ce serait le cas pour une autre personne. Elle dure d'ailleurs bien moins longtemps, l'espace de quelques instants, d'où le fait qu'elle s'avèrent supportable. On peut également ajouter que tant qu'un corps étranger se situe dans la blessure, cette dernière ne cicatrise pas. De plus, le sang s'étant échappé de la plaie ni retourne pas, sauf en cas de légère blessure. Fuck, une tâche sur ma robe.
Phobie : Perdre la vue, l'ouïe ou l'odorat.
Une chanson : Born This Way ▬ Lady GaGa.
★ Historique
'Cause you can't buy a house in Heaven. Née à Rio de Janeiro, parmi les gens les plus fortunés de la ville -et blancs de peau- je n'y suis pourtant pas restée bien longtemps. Quoi que. Avec mes parents et mon frère, on a quitté la capitale brésilienne vers mes 10 ans. Lui n'en avait que 8. La raison de notre départ était surtout financier. Mon père étant diplomate -actuellement à la retraite- il devait souvent voyagé, et il fut décidé, suite à une énième lubie paternelle, de se rendre dans l'immense métropole américaine. Avec plus ou moins d'entrain. Moi, j'aimais bien notre belle maison, à Rio. Le Carnaval, la Samba. La cuisine locale. La beauté des lieux, malgré la pauvreté, plus ou moins bien dissimulée. 'faut pas se voilà la face non plus. Tout allait bien, vraiment. Jusqu'au jour où cet imbécile d'Abiel, mon frère, me coupe un doigt en faisant le mariole avec un ciseau. Lui avait 5 ans, et moi 7. Il s'était mis à crier comme une fille, maman a fait un malaise, et papa fut le seul à garder son calme. Moi ? Bah à vrai dire, j'ai eu mal, un peu, mais peu de temps après, le doigt était de nouveau là. Bon, ma robe était pleine de sang -et j'en ai pleuré pendant des heures, c'était ma préférée- mais sinon, tout allait bien. A partir de là, les choses se corsèrent un peu. Apparemment, mon père n'était qu'à moitié surpris par ce qui s'était passé, sans pour autant vouloir me dire quoi que ce soit. Encore aujourd'hui, bien qu'on ait totalement perdu contact depuis 4 ans, je ne sais pas de quoi il en retourner. Et je m'en fiche un peu. Beaucoup.

Toujours est-il que depuis ce jour-là, ma mère commença à faire attention à moi comme si j'étais en verre et que je risquais de me blesser au moindre choc. De peur que cette étrange capacité ne se manifeste à nouveau, surement. Ah oui, aussi. Depuis, mon frère m'appelle lagarto, lézard en portugais.. Super. Tellement gentil, ce petit frère. Et pour en revenir au soudain syndrome de mère-poule ultra-étouffante dont ma mère fuit atteinte à partir de ce moment, eh bien comment dire... Ce fut horrible. A cette époque, je n'avais pas vraiment l'âge de pouvoir sortir, et bien heureusement. Parce qu'autant dire qu'elle était toujours derrière moi, guettant le moindre bobo, la moindre coupure. Visiblement terrifiée à l'idée que qui que ce soit découvre mon « problème » comme elle l'appelait. Pour moi, gamine un peu folle que j'étais à l'époque, c'était plutôt un genre de super-pouvoir. Quelque chose de trop cool qui me rendait différente, un peu plus. Fallait dire que je faisais tout de même un peu tâche, avec mes yeux bleus et mes cheveux blonds. Le genre de choses dont une gamine de 7 ans n'a rien à faire, c'est certain. Seulement, interdiction de le dire à qui que ce soit. Où c'était privée de sortir, pour très très longtemps. Je crois d'ailleurs que je n'ai jamais su à quoi correspondait ce très très longtemps, vu que je n'ai jamais eu le culot de désobéir. Je tenais à mes sorties, déjà si rares, et mes amis. Amis que j'ai finis par quitter, vers mes 10 ans.

Adeus Rio de Janeiro, olá Nova Iorque. Pollué, différent, tout aussi lumineux que chez moi, mais... Tellement triste. Si peu festif. Pas de samba, ou si peu. Pas la même nourriture. Pas les mêmes enfants, ou presque. Au début, ce fut un peu difficile. Un peu beaucoup. Aller à l'école. Être sage. Faire des bêtises. Se faire réprimander. Ne pas parler de ce don bizarre. Regarder les autres jouer dans la cour et rester en classe. Parce que j'avais sois-disant une maladie qui affaiblissait les os. Joli bobard de maman. Là, je n'avais pas encore vraiment d'envie pour mon futur. Pas d'inspiration soudaine pour un quelconque job. Et puis. Tiens, là télé. C'est intéressant ça. On vous regarde, on vous hait, on vous adule. Ça rend fou, dans un monde l'étant déjà, alors c'est la norme. Pourquoi pas.

We live for the fame fame baby. Alors. J'avais aussi envie de goûter à la folie des médias. Savoir qu'est-ce que ça faisait d'être regarder, jalousée pourquoi pas. Haïe aussi, même si je n'ais pas la tête à m'occuper de ceux qui me haïssent, m'occuper de ceux qui m'aiment me prend déjà tellement de temps ♥ Sauf que bon, la célébrité, ça ne vous tombe pas sur le coin du nez comme ça. Faut s'en donner les moyens. Déjà, bye bye les parents. Trop étouffants, vraiment. Trop secrets, et si peux confiants envers leurs parents. Et s'éloigner un peu du frère, devenu collant en même temps que ses hormones ont commencé à s'agiter. J'étais libre. Avec un peu de fric de côté, faut pas pousser. Un petit appartement en coloc, un peu pourri, mais suffisant pour vivre. Quelques passages vite-fait çà et là. J'avais 18 ans. Et puis, finalement, pour une raison qui m'échappe encore, la rencontre avec un type vaguement important, apparemment. Un nouveau visage pour la météo de NYC, c'était ce qu'il cherchait. Il m'a trouvée. Voilà comment j'y suis entrée, dans ce monde de stressés et d'hypocrites. Vous vous dites, la météo, c'est pas si important. Oui et non. C'est moi qui annonce si vous allez pouvoir faire votre petit footing ou non. Si la sortie entre copine tombe à l'eau. J'suis pas inutile pour autant. Bon, à force de sourire comme une cruche, j'ai parfois des crampes au zygomatiques, mais je survis. Surtout qu'on me reconnait quand même. 'Faut dire que je passe quand même sur la chaîne la plus regardée de NYC. C'est pas rien, non ?

Bah, j'me fais pas d'illusion, c'est pas comme ça que je deviendrais célèbre. Mais au moins. J'ai une vie moi. Même si je dois cacher quelques détails.
★ Carte d'identité
Nom du personnage : Dorotéia Calixta Mateus.
Origines : Brésilienne.
Né(e) à : Rio de Janeiro.
Surnom : Cali, quand elle présente la météo notamment.
Sexe : Féminin.
Age : 21 ans.

Aime : La musique. Elle ne peut pas vivre sans, dès qu'elle se lève ou sort de chez elle, ses écouteurs trouvent le chemin de ses oreilles, pour passer ses derniers coups de coeur du moment. Fumer. Pas des clopes, c'est trop commun voyons. Des cigarillos, parfumés à la vanille ou cerise, la plupart du temps. Le printemps et le début de l'été. Parce que c'est le moment de porter ses plus belles tenues. Les licornes. Traumatisme de son enfance, simplement. Parler portugais. Au milieu de gens qui n'en comprennent pas un mot, évidemment. Le citron. Parce que c'est acide.
Aime pas : Qu'on ne réponde pas à ses textos. Parce qu'elle se dit toujours -très cyniquement- que la personne à qui elle l'a envoyé s'est évanoui d'excitation et qu'elle en éprouve quelques remords. La pluie. Ça fout en l'air sa coiffure, et un parapluie, c'est chiant. La météo. La présenter, c'était pas vraiment son objectif, mais il fallait bien commencer quelque part. Le cola. Et les boissons gazeuses en général à vrai dire, sauf le soda au raisin. Les chiens. C'est fatiguant à promener, et impossible sur talons hauts.
★ Le Joueur
Pseudo : Scar.
Connexion /10 : Tous les jours, normalement. 10/10.
Avatar : Sheryl Nome ▬ Macross Frontier.
Commentaire : Nope.


❝less love. more sex. no calls. just texts. new boy. no ex. more sleep. no stress.❞ D C MFuck that. Don't be the girl who needs a man. Be the girl a man needs.D C MGreatest pleasure in life is doing what people say you cannot do.
Dorotéia Calixta Mateus.



Dernière édition par Dorotéia C. Mateus le 26.03.12 0:42, édité 9 fois
VERMIN I'm just your average ordinary everyday superhero ♫
avatar Dorotéia C. Mateus
VERMIN
I'm just your average ordinary everyday superhero ♫

✮ MONEY : 3
✯ NOMBRE DE SMS : 86
✯ STALKING SINCE : 25/03/2012
✯ NATIONALITÉ : Brésilienne.
✯ GROUPE : Vermin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Cause you and I, we were born to die ▬ Dorotéia Calixta Mateus 25.03.12 16:15
Bienvenue ! Content de te voir ici :p
Bon courage pour ta fiche ♥
Et Lady G. keuwa *^*


Aged hatred and young cold-blooded mind TICK-TOCK ~ nobody can rewind time
©Ren(youngsters)
Don't you try to catch me, don't you try to catch me ?
avatar Abyss Huot
Don't you try to catch me, don't you try to catch me ?

✮ MONEY : 6
✯ NOMBRE DE SMS : 155
✯ STALKING SINCE : 18/03/2012
✯ NÉ(E) LE : 14/02/1995
✯ SON ÂGE : 23
✯ NATIONALITÉ : Italienne.
✯ SON ADRESSE : Upper East Side.
✯ GROUPE : LUSH.
Voir le profil de l'utilisateur http://youngsters.1fr1.net
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Cause you and I, we were born to die ▬ Dorotéia Calixta Mateus 25.03.12 16:18
Comment tu me devances ! °_o
Bienvenuuuuue, et bon courage pour ta fiche ! o//♥


Girls - all I really want is girls And in the morning it's girls
avatar Neelam O. Noël
Girls - all I really want is girls And in the morning it's girls

✮ MONEY : 0
✯ NOMBRE DE SMS : 57
✯ STALKING SINCE : 18/03/2012
✯ NÉ(E) LE : 13/06/1988
✯ SON ÂGE : 30
✯ NATIONALITÉ : Canadien - Montréal
✯ SON ADRESSE : KENSINGTON
✯ GROUPE : VERMIN
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Cause you and I, we were born to die ▬ Dorotéia Calixta Mateus 26.03.12 0:45
(J'avoue, j'ai failli oublier de vous remercier. Frappez-moi ;w;)
(Oui j'attends que ça *PAN*)

Alors. Euh. Merci


❝less love. more sex. no calls. just texts. new boy. no ex. more sleep. no stress.❞ D C MFuck that. Don't be the girl who needs a man. Be the girl a man needs.D C MGreatest pleasure in life is doing what people say you cannot do.
Dorotéia Calixta Mateus.

VERMIN I'm just your average ordinary everyday superhero ♫
avatar Dorotéia C. Mateus
VERMIN
I'm just your average ordinary everyday superhero ♫

✮ MONEY : 3
✯ NOMBRE DE SMS : 86
✯ STALKING SINCE : 25/03/2012
✯ NATIONALITÉ : Brésilienne.
✯ GROUPE : Vermin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Cause you and I, we were born to die ▬ Dorotéia Calixta Mateus 26.03.12 11:10
Dodoooooooooooooooo ! Déjà bienvenue parmi nous ! J'suis contente que tu sois là !

Ensuite, j'ai bien aimé ta fiche, surtout l'humour de certaines parties. Ca montre réellement la perception de ton personnage par rapport à son caractère. Sinon pour ton don cey okay pour moi, petit lagarto 8D. Bref le groupe est okay - j'aime bien le bleu en plus - aussi c'est donc de ce pas que j'te valide ! Et n'oublis pas de faire une fiche de lien à remplir au fur et à mesure des rpay !

Bon jeux parmi nous ♥.

EDIT : En plus j'suis émue cey ma première validation ;__;



Thanks Lux' ♥️
TOXIC You god damn right I'm a CRIMINAL♫
avatar Camélia Erwen
TOXIC
You god damn right I'm a CRIMINAL♫

✮ MONEY : 10
✯ NOMBRE DE SMS : 42
✯ STALKING SINCE : 23/03/2012
✯ NATIONALITÉ : Américaine
✯ SON ADRESSE : Midtown
✯ GROUPE : Toxic
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Cause you and I, we were born to die ▬ Dorotéia Calixta Mateus
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Cause you and I, we were born to die ▬ Dorotéia Calixta Mateus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Nouveau clip de Lady Gaga : BORN THIS WAY» reportage "the business of being born"» traduction "born to ride" SVP» La plus grande fleur au monde» Daniel Defoe
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUNGSTERS :: LE COMMENCEMENT :: Fiche de Personnage :: ━ Fiche Validé-
Sauter vers: