AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

❝ La belle et la bête ... /FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageSujet: La belle et la bête ... /FINI 02.04.12 21:45

★ Psychologie
J'ai été engager ce soir pour vous parlez d'une demoiselle en qui je tiens vraiment. C'est une fille qui ne dérange jamais personne, elle écoute et bien que son énergie soit des plus électrisant, elle n'en reste pas moins, une douce personne qui deviendra rapidement cher à votre coeur. Qui est-elle? C'est ma petite soeur. Hermione Noël, que tous surnomme ; Mione, parce qu'elle est mignonne. Cette jeune fille, c'est une crème. Et malgré les quelques crises qu'elle saura vous faire lors de moment difficile de sa vie, elle reviendra toujours vous voir avec un doux sourire d'excuse, effleurant votre main pour vous faire un câlin. Oui, elle est comme ça ma petite soeur. Très attentive envers les autres, elle vous fera toujours passer avant elle-même, écoutant vos problèmes avec beaucoup de ressentit. Beaucoup de gens la vois comme une fille ayant le don d'empathie, puisqu'elle vous ressentira énormément. Si vous pleurez, elle le fera avec vous. Si vous riez, elle le fera avec une joie pur et sincère que très peu de gens pourrons décrire. Son regard va beaucoup plus loin que l'apparence, puisqu'elle ne se fit pas vraiment à ceci. Un homme pourrait venir la voir, étant défigurer et elle lui parlera comme s'il était le plus normal du monde. C'est une touche que beaucoup de personne apprécie chez elle, puisqu'elle vous mettera rapidement à l'aise. Pas de chichi, elle vous parlera toujours comme s'il existait une grande amitié entre vous depuis des années.

Pas besoin de vous en faire si jamais vous blessez cette demoiselle au coeur d'or. Elle saura se défendre. Ma soeur n'a pas la langue dans sa poche même si la gentillesse prone. Oui, elle est souvent trop gentille, trop naive et beaucoup de gens voudraient en profités, mais il n'en reste pas moins que si jamais elle realise ce détail, vous en prendrez plein la gueule. Ma soeur, ma petite soeur a tendance aussi à trop voir les choses en grand. Elle rêve, elle pense, elle vie a 100% sa vie, ne se souciant pas vraiment d'une mort prochaine, peu de gens font ça. Vivre leur vie comme si demain était la dernière, mais elle oui, inconsciemment. C'est ce que j'apprécie chez elle. D'autant plus qu'elle possède aussi un petit côté de moi ; le romantisme. Elle aime l'amour, elle rêve de l'amour pur et sincère, du prince charmant qui débarquera avec son cheval blanc, même si souvent c'est le prince noir avec son cheval de squelette qui l'approche (métaphore bien sur). Des peines d'amours, elle en a connu, trop et elle n'abandonne pas. Elle n'abandonne jamais, dans un sens c'est énervant de la voir sourire même si le coeur n'y ai plus vraiment, mais c'est uniquement pour ne pas inquiété les autres.

Oui, Mione, est tel qu'elle est. Vous le verrez bien quand vos chemins se croiserons, ma soeur est une amie fidèle. Mais gare à vos fesses si jamais je suis dans les parages.
★ Croustillant
Emploi ou occupation : Elle bosse dans une boutique de Lingerie coquine pour les demoiselles qui aimerais faire plaisir à leur homme.
Situation : Célibataire
Groupe : Citizen
Particularités : Elle est vierge. Oui oui.
Phobie : La peur elle même. Elle déteste, quand on la surprend.
Une chanson : Faith Hill - There You'll Be
★ Historique
Je reprend la fiche de Neelam, puisque voilà. Tout fut dit dans celle-ci. Les détails sur la vie d'Hermione vous seront donner pendant les RP. ^^

J'ai grandit dans la grande ville de Montréal et d'aussi loin que je puisse m'en souvenir, mes parents sont venu du même monde. Quand je dis monde, c'est bien sur de la même ville. Ma mère a vu le jour à Montréal-Nord. Un endroit assez dur dans le secteur de Montréal. Mon père lui c'est totalement au centre ville qu'il a vu le jour. Ils se sont bien sur connu à l'école, puisqu'à l'époque ma mère avait prit la peine de venir vivre chez sa grand soeur le temps de sa session au Cégep. Ils se sont d'ailleurs rencontrer là-bas. Mon père me disait toujours qu'il eut le coup de foudre pour celle-ci, ce qui m'avait bien fait sourire. Encore aujourd'hui il m'énerve avec cette histoire, mais la raison est bien simple. Après la naissance de Marie, ma mère est tombée enceinte de moi, que deux ans plus tard. Ce qui est très peu, mais pour une femme comme ma mère, qui stresse souvent pour un rien, c'était quelque chose d'énorme d'être une nouvelle fois enceinte. Heureusement, mon père travaille comme architecte, un emploie quand même assez payant dans un sens et comme ma mère fut professeur de musique dans une école priver et bien reconnu, l'argent n'était pas un stresse important non, c'était en fait l'effet de nouveauté. Ils débutaient comme parents et j'allais venir mettre mon grain de sel. Et oui, j'aime créer l'effet de surprise et ce, avant même ma naissance. Bien sur, mon père, éternel positif à vu la chose avec beaucoup plus d'humour que de stresse. Et comme toujours, cela calma ma mère pendant un temps. Jusqu'à ma naissance, jusqu'à mes 4 ans. Jusqu'à ce que ... Jusqu'à ce qu'elle découvre un cancer du sein. C'est jamais sympa d'apprendre la nouvelle. Moi, j'étais beaucoup trop jeune pour comprendre. Ma grand soeur fut un peu plus apte à cela, mais comme elle n'avait que 6 ans, ce n'était pas le sujet principale dans la famille. Ma mère et mon père on vécu le cancer de celle-ci en solitaire, avec mes grands parents. J'ai donc grandit dans l'ignorance des plus totale que ma mère avait une maladie qui aurait pu l'amener très loin de moi. Faut dire, je déplaçais tellement d'air dans la maison, qu'ils n'avaient pas vraiment le temps de penser à tout cela et malgré les traitements qu'elle devait subir, elle semblait toujours (a mes yeux) en forme. Quand l'on est enfant, ce n'est pas une chose qui nous frappe tout de suite. Seulement, je ne suis pas comme les autres. Ironiquement, quelque chose en moi, dès le très jeune âge m'a pousser à poser quelques questions. Quand j'ai vu pour la première fois ces chiffres étrange au dessus de la tête de ma mère, je me suis dis que c'était probablement mon imagination. Je n'avais que 5 ans. Bon, vous allez probablement me dire qu'à cet âge, on ne pense pas que c'est notre imagination. Pas faux, mais pour bien vous faire comprendre ; je le dis. Je voyais déjà les chiffres à ce jeune âge, donc quand j'ai eu finalement le courage et l'âge de comprendre, j'ai demandé à ma mère ce que signifiait les chiffres aux dessus de nos têtes. M'enfin, au dessus de la tête des gens autour de moi, car moi, je n'en avais pas. Elle m'a d'abord demander si j'étais bien. Si je n'avais pas de la fièvre. Je me suis sentit insulté et j'ai boudé pour le reste de la soirée. J'avais 7 ans, logique que la remarque de ma mère ne me plaise pas sur le coup, quoi. Surtout que voilà, les chiffres était toujours présent et défilait rapidement, comme un compte à rebours, ce qui m'intriguait. C'est uniquement une fois au centre ville, avec mon père et ma grand soeur que j'ai reposé la question. Mon père ma demander quel genre de chiffre, comment c'était et qui en possédait. Je lui ai dis que tout les gens autour de moi avait des chiffres différent, des plus long et des plus court. Il m'a demander qui avait le plus court ... Quand je lui ai dis que le jeune homme (adolescent de 14 ans) qui traversait la rue approchait du chiffre 0, mon père a froncé les sourcils. J'entends encore le klaxonnement de l'autobus et le bruit de l'impact quand celui-ci frappa le jeune homme de plein fouet. L'horreur. C'est a ce moment que mon père pris conscience que j'avais un don assez ... désagréable. Ils ont continuer de m'avoir à l'oeil. En me posant souvent des questions. Quelques années plus tard alors que j'entamais mes 8 ans, ma mère a accoucher de ma petite soeur ; Hermione. C'est quand j'ai vu les chiffres très bas de celle-ci, qu'une autre facette de mon pouvoir à vu le jour. Elle n'avait que quelques années peut-être à vivre ... Ça ma fait mal. Je savais ce qui viendrait et je ne l'acceptais pas. Plus ma colère montait, plus mes larmes débordait et plus ma mère m'observait avec un regard étrange (je me doute bien qu'elle eut comprit le problème), plus je pouvais voir les chiffres qui augmentait au dessus de la tête de cette petite créature rosé. Je me suis surpris à comprendre que mon pouvoir ne s'arrêtait pas qu'à saisir quand la mort d'une personne viendrait, mais aussi à pouvoir leur donner de la vie, comme ça tout bonnement. Un an plus tard, j'ai aussi appris par l'entremise d'un vieille homme doté du même phénomène que moi, qu'en rajoutant des chiffres de vie, c'était les miens qui diminuait, je me suis sentit stupide, mais pas tant. J'avais un pouvoir et je devais apprendre à le contrôler, ce que je semblais savoir faire avec aisance, mais pas de risque. J'ai donc appris avec cet homme à contrôler mon pouvoir en cachette, sans que mes parents comprennent qu'effectivement, j'avais ce pouvoir. Certes mon père continuait d'avoir des doutes, mais beaucoup trop concentrer sur ma mère, il ne cherchait aucune réponse.

Quelques années plus tard, ma mère fut de nouveau frapper par le cancer qu'elle avait réussi à combattre a deux reprises. Elle s'est battu pendant quelques mois et une fois de plus, elle l'a vaincu. Certes, il est toujours possible que ce cancer revienne, comme n'importe quel. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai décidé de faire médecine. Bien que se sois beaucoup d'étude, je trouve quand même le temps de m'amuser par-ci, par là. Et non, je ne suis pas réellement devenu médecin parce que ma mère est malade, mais bien parce que c'est un domaine que je trouvais fascinant plus jeune et qu'avec mon pouvoir, il est toujours plus facile pour moi de le contrôler pendant un moment de haut stresse. J'adore ce métier et j'essaie de réellement me faire un nom. Ma vie est donc dans la banalité, mais aussi dans la simplicité.
★ Carte d'identité
Nom du personnage : Hermione Noël
Origines : Canada, Québec
Né(e) à : Montréal
Surnom : Mione
Sexe : Féminin
Age : 16 ans

Aime : Les fleurs, les animaux, les papillons (surtout). L'amour, les amis, l'aventures, les blagues, les hommes, les films. La musique, les histoires qui font peur (même si cela la rend nerveuse). Le shopping, la coiffure, les peluches.
Aime pas : Elle déteste avoir peur, les araignées ou autre insecte. Quand ses relations se termine mal. Pleurée trop longtemps. Les disputes, les hypocrites, la non franchise. Les films d'amour qui la fait fondre en larme. Son prénom.
★ Le Joueur
Pseudo : Lux.
Connexion /10 : 10/10.
Avatar : Kagamine Rin ou autres filles blondes, brune.
Commentaire : J'aime les chats.


♥️.
CITIZENSA hundred million voices that cry as ours ♫
avatar Hermione Noël
CITIZENS
A hundred million voices that cry as ours ♫

✮ MONEY : 0
✯ NOMBRE DE SMS : 2
✯ STALKING SINCE : 02/04/2012
✯ NÉ(E) LE : 06/07/1995
✯ SON ÂGE : 22
✯ NATIONALITÉ : Québecoise
✯ SON ADRESSE : KENSINGTON
✯ GROUPE : CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

La belle et la bête ... /FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» elle est belle la montagne» Expo "les Baumettes se font la Belle"» BC Ma Belle Grenouille» merci Belle Ange» Voilà, c'est fini, TSVP
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUNGSTERS :: LE COMMENCEMENT :: Fiche de Personnage :: ━ Fiche Validé-
Sauter vers: